13 janvier 2018

Vidéo: interview sur la préparation physique

La préparation physique pour la boxe avec Stéphane Dogman et Dominique Paris




09 août 2017

Puissance de frappe, comment un boxeur peut-il l'améliorer?

Non la technique ne fait pas tout, sans puissance de frappe vous ne ferez que de la figuration!


Acquérir une puissance de frappe est primordiale pour tous les boxeurs et combattants. Certains l'ont naturellement, d'autres pas, c'est un constat et c'est comme ça.
Si vous avez un problème au niveau de votre puissance de frappe, lisez la suite et révisez votre programme de préparation physique...

Boxeurs, combattants, si vous voulez améliorer votre puissance de frappe, voici ce que je pense…dans les grandes lignes…


30 juin 2017

Certification Préparation Physique à Las Vegas

Préparation physique pour les sports de combat - Knockout Conditioning



Stage de formation et certification, 3 jours
Lieu: Las Vegas, USA
Dates: 20-21-22 Juillet 2017 et 10-11-12 Août 2017

Infos et pré-inscription: https://www.compusport.net/formation-et-certification/

20 mai 2017

3 semaines pour améliorer sa puissance cardio

Une programmation en préparation physique devrait toujours intégrer une stratégie pour améliorer le cardio de manière spécifique


Pour tous les sports de combat une véritable condition physique doit s'appuyer sur un excellent cardio et ce n’est jamais le fruit du hasard! Vous devez être spécifique et programmez!


19 mai 2017

Prépa physique sports de combat

Préparation physique spécifique pour les sports de combat



Cette méthode de préparation physique a fait ses preuves avec des boxeurs professionnels (France, USA)...

Vous avez l'Unique opportunité d'accéder au package complet de Knockout Conditioning, ce package ne sera disponible qu'en stage de formation d'ici quelques jours.




04 janvier 2017

Une condition physique à toute épreuve


La Préparation physique avec “Knockout Conditioning”, dernier combat de “Diamond boxer”.
Knockout Conditioning c’est une condition physique à toute épreuve mais c’est aussi le mental si vous avez besoin d’aller à la “guerre”!



22 décembre 2016

Kettlebell PPG et Transfert Maximal pour la puissance explosive

Pour améliorer les performances, la préparation physique doit être évolutive et devenir spécifique, sinon vous plafonnez. 




Démarrez 2017 avec ces programmes dès maintenant!


11 octobre 2016

Préparation physique boxe Knockout Conditioning

La musculation classique est complètement inadaptée pour la boxe, comme pour de nombreux sports d'ailleurs...Mais comme en politique il vaut mieux être "politiquement correct" et ne rien changer. Ne rien changer et rester sur des performances ordinaires donne toujours un bon alibi et mettre en avant toutes sortes d'excuses.

En fait tout le monde veut changer quelque chose mais se remettre en question demande de l'énergie et un peu de courage, donc on remet ça pour un peu plus tard, demain ou le mois prochain...
Le secret est qu'il n'y a pas de meilleur moment que MAINTENANT !

Avec Knockout Conditioning on travaille sur des transferts qui sont quasiment immédiats, ce qui veut dire que la puissance améliorée sur quelques semaines se répercute directement sur le ring.
20% d'amélioration, c'est pratiquement 20% de transfert. 20% d'amélioration avec un programme classique, c'est 1 ou 2% de transfert positif au plus sur le court terme.

Knockout Conditioning est composé de nombreux modules avec vidéos: cliquez ici pour y accéder




23 juillet 2016

Boxeurs, améliorez de 20% votre puissance cardio

Programmation VO2max spécifique au boxeur


On sait tous que le développement de l'endurance est crucial, mais pour le boxeur cette endurance doit être très spécifique.

Il est facile d'améliorer son endurance générale mais quand cette endurance doit s'adapter à des efforts extrêmes associés à la puissance et à l'explosivité, c'est là où de nombreux boxeurs atteignent leur plateau.

La solution est de mettre en place un programme stratégique pour améliorer la puissance cardiovasculaire tout en étant capable de produire de soudaines accélérations et d'y récupérer le plus vite possible.

Voici une planification stratégique sur 3 semaines, l'objectif est de s'améliorer dans un laps de temps très court. En fait ce programme est idéal pour la préparation physique de combat, compte tenu que les autres séances d'entraînement soient aussi parfaitement planifiées.

Cliquez sur l'image ci-dessous, l'investissement est dérisoire, et connectez-vous avec moi pour me faire part de vos résultats.


23 mai 2016

Préparation physique spécifique du boxeur

La Préparation Physique d'un boxeur doit être spécifique


L’objectif de Knockout Conditioning est le développement de la puissance explosive, le « fameux » knockout power! Ceux qui pensent que ce « don du ciel » ne peut être développé, ils seront surpris face à ceux qui auront utilisé ce programme! Mais il n’y a rien de magique ici, seulement quelques nouvelles idées, de l’innovation et de la détermination pour aller le plus haut possible!

Oui, Knockout Conditioning ne peut se faire sans effort et sans remise en question. Vous n’avez pas forcément tout à changer dans ce que vous faîtes actuellement, mais nous vous garantissons que si vous appliquer professionnellement, avec rigueur et détermination, ne serait-ce qu’une partie du programme Knockout Conditioning, vos résultats vont être percutants!

Bien sûr, nous ne pouvons rien vous garantir pour la simple raison que nous ne pouvons vérifier de la manière dont vous vous préparez. Il est facile de se « casser » dans les dernières semaines d’une préparation si on ne respecte pas certains fondamentaux de l’entraînement et de la planification. J’ai vu souvent des sportifs très forts dans certaines situations de préparation physique, mais ensuite incapables de transférer leurs acquis sur le ring…!

Knockout Conditioning vont apporte des solutions pour éviter ce genre de situation. L’objectif est d’exprimer votre plein potentiel en situation de combat en terme de vitesse, d’efficacité, de puissance. L’objectif est le maximum de transfert…L’objectif est d’améliorer ce fameux « knockout power » et c’est possible…maintenant ne passez pas cette opportunité de découvrir et d’appliquer Knockout Conditioning!

02 décembre 2015

Kettlebell Half Snatch

Le Half Snatch avec kettlebell combine swing et snatch ce qui en fait un mouvement complet sur le plan musculaire. Une fois le mouvement maîtrisé sur le plan technique vous développez puissance et explosivité.
Démarrez avec une charge légère, 12 ou 16kg, 8kg pour les femmes, et travaillez la technique en premier, question de bon sens.

Si vous voulez vous former aux techniques de Kettlebell Sport que sont le Jerk, le Snatch, le Half Snatch et le Long Cycle: Kettlebell Sport Knockout Conditioning.

Kettlebell et PPG intègre les techniques de Kettlebell sport avec d'autres exercices clés pour la préparation physique.

Voici la démonstration du Half Snatch par Stéphane Dogman, mouvement au ralenti:

19 novembre 2015

Comment utilisez-vous les Kettlebells?

Kettlebell Sport et Préparation Physique


L'intégration systématique des mouvements clés du Kettlebell Sport que sont le Jerk, le Long Cycle, le Half Snatch et le Snatch va permettre d'optimiser votre programme d'entraînement et de "briser" certains "plateaux" qui freinent la plupart des sportifs dans leurs performances.

Cliquez ici: Kettlebell sport



01 avril 2015

Préparation physique complète avec Kettlebells et Indian Clubs


Voici les détails du package "Knockout Conditioning".

Programme créé par Dominique Paris et Stephane Dogman.

Si vous êtes intéressé par une préparation physique rapide avec transfert réel....Ce qui suit est pour vous...

Knockout Conditioning est composé de 11 modules, dont 12 PDF et 79 vidéos. C’est un package complet pour développer la condition physique et tout particulièrement la puissance explosive.

Un des objectifs de Knockout Conditioning est de développer une condition physique de combat en utilisant des exercices non conventionnels car plus efficaces. Les exercices clés utilisent des kettlebells.

Après des années de recherches, de programmes établis et de tests, nous en arrivons à la conclusion que les kettlebells représentent un des moyens les plus efficace et rapide pour développer à la fois une condition physique totale et une puissance explosive réelle.

 Cela intéresse tout particulièrement les boxeurs pour améliorer le « knockout power » mais aussi tous les pratiquants des autres sports de combat.

 En fait, tous les sports qui nécessitent de la puissance et de l’explosivité à partir des appuis sont concernés.

 Les kettlebells ne sont pas abordés ici comme outil de musculation mais comme une discipline à part entière (Girevoy Sport) avec ses propres techniques. En addition des mouvements clés de kettlebell, Knockout Conditioning expose pour la première fois des exercices hautement spécifiques qui vont accélérer les transferts et améliorer les performances.

Cliquez ici pour les détails des modules: http://www.compusport.net


Accès direct à Knockout Conditioning


Le jerk ( avec kettlebell ) , le meilleur moyen de travailler sont explosivité et sa puissance endurance . Indispensable pour les boxeurs et aussi pour tous les sports
Posted by Knockout Conditioning on Sunday, March 29, 2015

14 mars 2015

Transfert de Puissance Explosive pour la Boxe

Comment rendre efficace la puissance explosive pour le boxeur


L'objectif de Knockout Conditioning est le développement de la puissance explosive, le "fameux"
knockout power!

Ceux qui pensent que ce "don du ciel" ne peut être développé, ils seront surpris face à ceux qui auront utilisé ce programme!

Mais il n'y a rien de magique ici, seulement quelques nouvelles idées, de l'innovation et surtout la détermination pour aller le plus haut possible!

Oui, Knockout Conditioning ne peut se faire sans effort et sans remise en question. Vous n'avez pas forcément tout à changer dans ce que vous faîtes actuellement, mais nous vous garantissons que si vous appliquer professionnellement, avec rigueur et détermination, ne serait-ce qu'une partie du programme Knockout Conditioning, vos résultats vont être percutants!

Bien sûr, nous ne pouvons rien vous garantir pour la simple raison que nous ne pouvons vérifier de la manière dont vous vous préparez. Il est facile de se "casser" dans les dernières semaines d'une préparation si on ne respecte pas certains fondamentaux de l'entraînement et de la planification. J'ai vu souvent des sportifs très forts dans certaines situations de préparation physique, mais ensuite incapable de transférer leurs acquis sur le ring...!

Knockout Conditioning vont apporte des solutions pour éviter ce genre de situation. L’objectif est d’exprimer votre plein potentiel en situation de combat en terme de vitesse, d’efficacité, de puissance. L’objectif est d’améliorer ce fameux « knockout power » et c’est possible…maintenant ne passez pas cette opportunité de découvrir et d’appliquer Knockout Conditioning!






28 février 2015

Quand rien ne va plus entre entraîneur de boxe et préparateur physique

Constat: un boxeur a besoin d'un entraîneur. A t-il besoin d'un préparateur physique? C'est juste optionnel, on peut s'éduquer seul, mais cela peut être un plus et se donner la possibilité de progresser plus vite...
L'entraîneur de boxe a t-il besoin d'un préparateur physique? Optionnel là aussi, c'est un choix que certains repoussent et que d'autres acceptent...Comment se positionner? 

Je me souviens d’un message d’un ami préparateur physique qui me faisait part d’un « clash » avec l’entraîneur de boxe avec lequel il travaillait !
Cette situation peut arriver et sans doute pas seulement dans le milieu de la boxe. Il faut constater que le préparateur physique n’est pas toujours accepté partout où il débarque! En fait l’entraîneur se retrouve dans la situation où il doit partager « son » sportif et donc accepter de « perdre » une partie du contrôle qu’il possède. Cela est flagrant dans le milieu de la boxe où le comportement paternaliste de l’entraîneur est très vivace.

Or les connaissances et les techniques évoluent et deviennent de plus en plus complexes. Il est très difficile de maîtriser tous les aspects de la formation et de la préparation du sportif, c’est même quasiment impossible à mon avis ; imaginez que vous possédez l’expertise dans tous ces domaines : technique, tactique, pédagogique, physiologique, nutritionnelle, mentale, méthodologique (planification, développement de la force, de l’endurance…) et je ne serai pas exhaustif !...



21 février 2015

Boxe: voulez-vous améliorer votre punch mais faîtes-vous ces erreurs en préparation physique?


Boxeurs, ce qu’il ne faut pas et ce qu’il FAUT intégrer dans votre préparation physique...pour améliorer votre punch!




L’objectif de l’entraînement et de la préparation physique est de s’améliorer, n’est-ce-pas?…Alors pourquoi la plupart des performances s’enchaînent et se ressemblent? Boxeurs et entraîneurs travaillent-ils concrètement pour améliorer les points faibles?
Le point faible dont j’ai souvent parlé  est au niveau des jambes : il y a un manque flagrant de puissance et d’explosivité des jambes chez de nombreux boxeurs. Ceci est dû à deux choses principalement :

– Un travail d’endurance à base de footing long et peu intense : j’en ai déjà souvent parlé,  ce type de travail s’il est accompli trop souvent aboutit à un manque de solidité et d’explosivité an niveau des appuis.

– Un travail de musculation inadapté : quadriceps extension, leg curl sont des exercices d’isolation qui vont muscler le muscle en dehors du contexte : le boxeur ne se muscle pas pour être musclé, il ne se muscle pas pour l’esthétique ! Il doit rechercher uniquement ce qui va lui être utile. Des exercices comme le squat ou le soulevé de terre seront beaucoup plus efficaces, mais attention à la technique. Le principal problème de ce type d’exercice est le transfert, donc ils ne sont pas dans mes priorités dans un programme de préparation pour le boxeur. En fait on devrait arrêter de parler de musculation car vous perdez tout simplement 90% de votre temps!

Les solutions:
– Les meilleurs, et de très loin, de tous les exercices pour la puissance des  jambes sont les sprints, transformez vous en sprinter et vous allez améliorez votre punch ! Le transfert est quasiment immédiat à partir du moment ou vous contrôlez votre récupération.
Ensuite il faut faire du travail d’appuis: j’utilise des circuits spécifiques en intégrant systématiquement des exercices avec le poids du corps et/ou kettlebell pour l’aspect métabolique (endurance spécifique).
Et voici ce que vous devez absolument intégrer dans votre prochaine préparation: ce sont  les mouvements du Girevoy (kettlebell): en fait je suis persuadé qu’il n’y a pas mieux pour les jambes et le transfert vers le haut du corps. Mais vous devez maîtriser les techniques. L’investissement en temps que vous allez prendre pour avoir une bonne technique est le meilleur investissement que vous pouvez faire pour une préparation super efficace. Les transferts vont alors devenir quasi immédiat pour le boxeur en terme de force explosive.
“Knockout Conditioning” développe toutes ces techniques ainsi que d’autres mouvements stratégiques qui vont accélérer les transferts de puissance, partant des appuis pour finir au coup de poing.

Avertissement: Il y a actuellement très peu de personnes capables d’enseigner les vrais techniques de kettlebell et de Girevoy. Les kettlebells sont devenues à la mode et il y en a dans toutes les salles de fitness et de musculation. Soyez très prudent avec qui vous allez travaillez. Quasiment aucun préparateur physique ou prof de fitness sont encore formés à ces techniques. La solution est de vous informer en France auprès de l’Association Française de Girevoy Sport (AFGS: Stephane Dogman) pour les formations.

Sur Facebook: AFGS
Connectez-vous avec Stephane Dogman et moi-même: Knockout Conditioning


PS: Knockout Conditioning est un package complet pour la préparation physique du boxeur et sera disponible le 15 Mars 2015

14 février 2015

La pliométrie est-elle une erreur pour le boxeur?

En fait, si vous faîtes de la pliométrie, vous êtes probablement plus lent et moins explosif que vous ne devriez l'être sur le ring...voyons pourquoi:

Un des objectifs majeurs dans la préparation physique du boxeur est l’amélioration de la force explosive.
J’ai développé dans des articles précédents la difficulté et les interférences qui pouvaient exister avec la progression d’autres qualités physiques importantes.

L’équilibre de l’entraînement est fragile, il est facile de développer au détriment d’autre chose. Dans tous les cas, le travail doit être individualisé car chaque athlète est différent, mais ça tout le monde le sait…

La mise en pratique est moins aisée…

Donc on disait que la force explosive (on peut dire si vous voulez puissance explosive) est essentielle à la performance du boxeur. Et une des méthodes régulièrement employée est la pliométrie.

La pliométrie est une fantastique méthode pour développer la force explosive et elle est pratiquée depuis longtemps dans de nombreux sports.

Mais son emploi pour les boxeurs me pose problème:

Un travail de pliométrie au niveau des jambes me semble inadapté au vu de l’énergie (et technique) que cela demande. Ce type de travail demande beaucoup de récupération (au moins 72h après un travail intense), ce qui peut interférer grandement sur des séances spécifiques: si vous avez une séance de sparring le lendemain et que vous êtes à 50% de vos capacités sur vos jambes… il y a comme un problème…à moins que vous vous contentiez de l’à-peu-près…

Certains sports mettent en place des blocs de préparation (planification en macro et microcycles) et ces blocs recouvrent souvent plusieurs mois. La pliométrie est alors planifiable.
Ce qui n’est pas le cas pour un boxeur car la préparation d’un combat se met en place souvent sur 6 semaines, voire 4 et je le vois souvent.

Donc c’est hors de question d’utiliser de la pliométrie sur un laps de temps aussi court. Si le boxeur avait une préparation planifiée comme on le voit en athlétisme, ce serait possible pour certains qui ne boxent que 2 fois par an, mais ces longues planifications ne sont pas du tout dans les habitudes.

Même problème concernant le haut du corps, les bras et les épaules: à court terme faîtes de la pliométrie si vous voulez être plus lent !
A moins que vous ayez du temps pour digérer le travail pour qu’il n’y ait pas d’interférences dans les entraînements de boxe.
Le seul type de travail que je m’autorise est l’utilisation de médecine balls: mais on se concentre surtout sur la technique du mouvement et sur la synergie des actions musculaires; le travail maxi est possible à très faible volume si la technique est maîtrisée. Ce sont aussi des exercices complets où les transferts sont importants.

Cette réflexion est basée sur mon expérience, car 9 fois sur 10 un boxeur qui vient me voir n’a seulement que 4 semaines, 6 semaines dans le meilleur des cas avant un combat. La préparation doit alors être très stratégique. Il est possible d’améliorer sa force explosive sur un laps de temps très court, je l’ai observé, mais il faut sortir des sentiers battus et ne surtout pas appliquer certains exercices (de pliométrie entre autres). Si vous n’êtes pas sûr de ce que vous faîtes il vaut mieux souvent se cantonner sur le spécifique… boxez!

PS- Si vous êtes intéressez par la préparation physique spécifique boxe et sports de combat: Knockout Conditioning (sortie le 15 Mars) par Stephane Dogman et Dominique Paris

Retrouvez d'autres articles sur la préparation physique en boxe

Joignez la conversation: