Préparation physique : prenez-vous des compléments nutritionnels et êtes-vous dopé à votre insu ?

Tout d’abord un constat : la plupart des sportifs en prennent mais… restent discrets, comme s’ils prenaient quelque chose qui est interdit ou qui va susciter de la suspicion.

Il n’y a rien de mal à prendre certains compléments nutritionnels dans une stratégie de préparation physique à partir du moment où on sait exactement ce que l’on prend.
Ce qui n’est pas le cas pour tout le monde, par manque de connaissances et d’informations.

Un jeune boxeur vient de m’envoyer un email m’alertant sur des effets quelque peu inquiétants à la suite de compléments nutritionnels conseillés par un responsable de la société qui vend ces produits. Difficulté à respirer le soir, apparition de boutons sur la peau : signes qui ne trompent pas à mon avis, il y a quelques « ingrédients » non communiqués qui pourraient bien être présents dans ces compléments nutritionnels ! Je l’ai conseillé d’arrêter immédiatement ces produits et de consulter un médecin du sport.

Il y a quelques années, un boxeur connu du Team Acariès prenait des compléments nutritionnels sans qu’il y ait la moindre étiquette sur l’emballage !
Lui ayant posé la question s’il savait ce qu’il prenait, j’ai obtenu sans surprise une réponse négative. « C’est mon préparateur qui m’a donné ça… » : décharge de responsabilité et inconscience ! Et je me pose une question : préparateur physique ou préparateur chimique ?

Ce sportif accompli acceptait de prendre des compléments nutritionnels sans savoir ce que c’était précisément !
Vitamines, acides aminés : trop facile !
On sait que certains produits nutritionnels utilisés dans le milieu du bodybuilding contiennent non seulement des protéines, vitamines et minéraux mais aussi des stéroïdes, généralement sous la forme de précurseurs, se transformant en produit dopant une fois dans l’organisme.

Un article paru dans le Figaro il y a quelques jours, « Les culturistes se dopaient à l'hormone de croissance », fait état d’un coup de tonnerre ! Très bien mais ne soyons pas naïfs, depuis pas mal de temps des sportifs « complémentent » leur compléments nutritionnels avec stéroïdes et hormone de croissance. Je l’ai personnellement observé chez un sportif de haut niveau en sport de combat il y a quelques années !

Si certains acceptent de jouer à la « roulette russe » concernant leur santé, libre à eux. Mais le plus gros problème est l’influence que peuvent avoir certaines personnes chez de plus jeunes sportifs !
Influencés, manquant d’expérience et souvent mal encadrés, ceux-ci prennent parfois des conseils de gens dont la motivation est plus de vendre leurs produits qu’autre chose. Et ces gens sont souvent très persuasifs, avec un discours marketing « scientifiquement » bien huilé ! ça donne confiance…

Le meilleur moyen pour éviter les problèmes est de s’informer et de prendre conseils après de personnes qualifiées, diététiciens et médecin du sport. Mais on ne pourra jamais empêcher ceux qui recherchent la performance à n’importe quel prix, sans respect pour les autres et pour eux-mêmes… la lutte contre le dopage est loin d’être gagnée !

Commentaires