Boxeurs : faut-il s’exporter ?


Quand un jeune boxeur passe professionnel, il a des rêves plein la tête. Normal vous me direz, mais ce qui me semble moins « normal », c’est parfois l’attitude et l’encadrement de certaines personnes vis à vis du boxeur qui « rêve » de devenir un jour champion du monde : négativité, absence de conseils constructifs, improvisation dans les entraînements, pas de plan de carrière! Bref, tout ce qui faut pour vous casser quelqu’un, même de très motivé !
Le summum, c’est quand votre entraîneur vous envoie faire un combat à l’extérieur sans venir (il a mieux à faire ailleurs) : on appelle ça aller au
« charbon » et le résultat est souvent connu d’avance (sauf grosse surprise)!

Ce genre de mésaventure est arrivé à Stéphane Malenou, jeune boxeur Camerounais. Les quelques années passées en France ont été le « parcours du combattant » avec comme résultat un début de carrière mi-figue mi-raisin car mal géré, dû à l’absence d’un entourage professionnel.
Sans aucune ouverture, la seule solution était bien sûr de s’exporter.

Pas facile, surtout quand on vise le pays qui fait rêver tous les boxeurs : les Etats-Unis.

A force d’énergie, la première étape est franchi depuis peu : installation à New York et surtout signature d’un contrat de management avec OptimumSportsAgency qui lui permet d’être immédiatement entouré de professionnels. En quelques semaines, tout a été plus vite qu’en 3 années en France !

Stephane se prépare et a déjà son premier combat de signé : c’est le début d’une nouvelle aventure. Repartir de zéro est parfois la solution pour repartir sur de bonnes bases. Mais il faut en avoir le courage comme stéphane Malenou : ainsi il garde cette énergie et cette flamme qui est indispensable au futur champion. Let’s get ready to …

Commentaires

Yann a dit…
Bonjour Dominique,

En espèrant qu'ils comprennent le message la majorité des entraîneurs et stafs qui veulent tous des professionnels, mais qui sont malheureusement imcapable de leur assurer une carrière. En ce qui concerne Stéphane Malenou, je lui souhaite beaucoup de bonne choses pour cette nouvelle carrière qui s'ouvre à lui.

Amitiés sportives.
Yann.
Il faut dire qu'en France et çà, depuis une vingtaine d'années, tous les dirigeants, en place, qui se sont succédés à la fédération, n'ont rien fais, pour dynamiser la boxe professionnelle. Qu'ils commencent déjà, par leurs donner un véritable statut et après on verra. Comment programmer la carrière de son boxeur, lorsque tu sais pertinemment, qu'il faudra aussi, te battre contre les
magouilles, les mauvaises décisions et les tromperies.